Rovinj est mentionnée pour la première fois au V siècle, comme Castrum Rubini qui se trouvait à l'emplacement de l'actuelle église Saint-Euphémie. Les habitants des régions plus à l'est du pays  s'enfuyaient devant le Huns, Ostrogotes et Byzantins et vient à Rovinj. Selon la légende, proche de Rovinj se trouvait l'antique localité de Cissa, qui avait été détruite par un tremblement de terre et dont les habitants se sont installés à Rovinj. La période du IX au XI siècle est très tumultueuse et caractérisée de violentes secousses sur la
valorisation des titres et de la lutte pour l'autonomie.
Depuis 1813, après une longue période de gouvernement vénitien, les Autrichiens arrivent au pouvoir contribuent au développement de la ville: ils ouvrent les usines et le chantier naval. Une fois l'empire autrichien effondré, le gouvernement fasciste italien s'impose à Rovinj. A la Yougoslavie se substitue la Croatie et la ville de Rovinj se tourne vers le tourisme et devient l'une des destinations de voyages parmi les plus prisées de la Croatie.

Église Saint Thomas
L'Église se trouve à 4 km de Rovinj. Édifiée au VIII siècle, en forme de croix latine, l'église a un clocher achevé plus tard.

Ile de Saint Catherine
Située au sud de la ville île était en possession du comte polonais, Ignaz Milewski, qui s'est occupé de son aménagement. Cette île offre la possibilité de merveilleuses vacances pour les familles.

Ile de Saint Jean
Les habitants de la région l'appellent l'île de San Giovanni (sous l'influence italienne) et l'île garde toujours les traces datant des époques antiques telles que le clocher et le monastère des Bénédictins. A proximité se trouve la phare qui illumine ces mers depuis 150 ans.

Eglise Saint André
L'église est édifiée au 7ème siècle par des bénédictins.

(SOURCE: rovinj24.com)

La cathédrale Sainte-Euphémie

La cathédrale Sainte-Euphémie du VIIIe siècle remaniée en 1736 dans le style baroque se trouve au sommet de la ville. Édifiée sur les ruines d'une église romane, elle est pourvue d'un campanile de 63 mètres, construit selon le même modèle que le campanile de la place Saint-Marc à Venise. Ce campanile, (le plus haut d'Istrie), a demandé 26 ans de chantier. À son sommet culmine une statue-girouette de Sainte-Euphémie tenant une palme et une roue, symbole de son martyr. À l'intérieur de l'église, un autel en marbre, une statue de Saint-Georges au dragon, des tableaux de Giovanni Contarini. Les reliques de sainte Euphémie reposent dans un sarcophage en marbre.

(SOURCE: fr.wikipedia)

  • Rovinj, Croatie - Histoire et patrimoine - Photo 1
  • Rovinj, Croatie - Histoire et patrimoine - Photo 2